Cabinet Impinna | Honoraires
15621
page-template-default,page,page-id-15621,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Honoraires

LE PRINCIPE DES HONORAIRES

 

Maître Jimmy IMPINNA adapte ses honoraires à la situation financière de ses clients aux fins que chacun puisse être défendu et assisté dans ses démarches.

 

Il informe également ses clients sur le fait qu’ils peuvent bénéficier d’une garantie protection juridique souscrite auprès d’une compagnie d’assurance afin que celle-ci prenne en charge tout ou partie des honoraires et frais de Justice.

 

Le Cabinet intervient bien évidemment dans le cadre de l’Aide Juridictionnelle dès lors que le justiciable en remplit les conditions.

 

De manière générale les honoraires sont fixés en accord avec le client en fonction des critères légaux tels que le temps passé, la nature et la complexité de l’affaire, le travail de recherche et de synthèse, les frais de gestion du cabinet et le résultat obtenu.

 

Il faut savoir qu’entre les frais de gestion du cabinet et les impôts et taxes de toutes natures, un avocat n’est en réalité rémunéré qu’entre 40% et 50% des honoraires perçus.

 

LES METHODES DE FIXATION DES HONORAIRES DU CABINET

 

Le Cabinet pratique trois modes de facturation :

 

– la facturation au forfait globalisant les honoraires pour une procédure judiciaire ou une consultation juridique ; dans cette  hypothèse une somme globale vous sera facturée pour toute la prestation jusqu’à l’issue finale, qu’elle soit amiable ou judiciaire.

 

– la facturation au temps passé sur la base d’un taux horaire HT ; détaillant avec précision le temps passé pour chaque diligence.

 

– la facturation dans le cadre d’un abonnement ; prenant la forme d’un engagement contractuel.

 

LA GARANTIE DE LA TRANSPARENCE : LA CONVENTION D’HONORAIRES

 

Dans tous les cas, le client sera informé en toute transparence des prestations effectuées et de leur coût au travers d’une convention d’honoraires, d’une lettre de mission, ou d’un contrat d’abonnement.

 

L’ENTRETIEN INDIVIDUALISE

 

Le rendez-vous physique en cabinet est fixé à 83,33 € HT soit 100 € TTC.

 

Désormais, vous pouvez également prendre un rendez-vous téléphonique ou par visio et le cabinet vous rappellera à l’heure du Rendez-vous.

 

Le rendez-vous téléphonique ou par visio est fixé à 58,33 € HT soit 70 € TTC.

 

Vous pouvez prendre directement rendez-avec le cabinet en cliquant ici

 

LA PROVISION SUR HONORAIRES

 

La provision correspond à un acompte à valoir sur les honoraires définitifs permettant de couvrir une partie des prestations effectuées et à effectuer.

 

LE DROIT DE PLAIDOIRIE

 

En application de l’article 105-2 du décret du 27 novembre 1991 et du décret n°95-161 du 15 février 1995, sauf exception, chaque audience plaidée fait l’objet d’une taxation.

 

Depuis le 26 novembre 2011, ce droit de plaidoirie est fixé à 13 €.

 

Cette somme est indépendante des honoraires de diligences et est récupérable par l’Avocat même lorsque le justiciable bénéficie de l’Aide juridictionnelle.

 

CONTESTATION DES HONORAIRES

 

Si vous contestez les honoraires de l’avocat, votre contestation doit être portée devant le bâtonnier de l’Ordre auquel est rattaché l’avocat.

 

La profession d’avocat est notamment régie par la loi n°90-1259 du 31 décembre 1990, modifiant la loi n°71-1130 du 31 décembre 1971, et par son décret d’application n°91-1197 du 27 novembre 1991.

 

Le Règlement Intérieur National (RIN), prévoit des règles déontologiques pour tous les avocats exerçant en France au même titre que le décret n°2005-790 du 12 juillet 2005 portant sur les règles déontologiques applicables aux avocats.

 

Il est également possible de recourir à un médiateur de la consommation.

 

En effet, si le client a la qualité de consommateur au sens du Code de la consommation, il peut saisir, s’il le souhaite, le médiateur national de la consommation de la profession d’avocat inscrit sur la liste des médiateurs de la consommation établie par la Commission d’évaluation et de contrôle des médiateurs de la consommation (articles L155-2 Code de la consommation) :

 

Cette saisine peut s’effectuer par courriel : mediateur@mediateur-consommation-avocat.fr  ou sur le site : https://mediateur-consommation-avocat.fr ou par courrier Médiateur de la consommation de la profession d’avocat, 180 boulevard Haussmann, 75008 Paris.

 

Le client est informé que la saisine du médiateur ne peut intervenir qu’après avoir tenté au préalable de résoudre le litige directement auprès de l’Avocat par une réclamation écrite.